Blog

Le foie gras à Noël

Le foie gras est un produit de luxe qui accompagne indiscutablement les festivités et les grandes occasions. Il s’agit d’une passion gastronomique des Français qui est associée aux fêtes de Noël et de Nouvel An. Pendant les jours de Noël, les commandes explosent. Malgré son essor durant le mois de décembre, les défenseurs de la cause animale tentent de réduire la production.

Passion gastronomique des Français

Pas de Noël sans foie gras

Malgré la conjoncture actuelle et la crise qui persiste se manifestant par le faible budget des familles, les Français ne négligent jamais ce produit. La majorité aime en consommer et durant les fêtes de Noël, les festivités ne sont pas pareilles sans qu’on en trouve sur la table. La gastronomie en France est remarquable et le foie gras Noël est un phénomène que toutes les maisons connaissent.

Rien qu’en 2010 par exemple, la consommation du cru au cuit a atteint 1 850 tonnes pour le mois de décembre. Les chiffres étaient donc bons pour les éleveurs et les producteurs. Il s’agit d’une valeur refuge, sûre et rémunératrice. Les professionnels et artisans dans ce domaine amassent des bénéfices certains non seulement lors de la production et l’exportation, mais aussi la consommation durant les périodes festives de décembre.

Explosion de la vente pendant les jours de Noël

Malgré le prix onéreux du produit qui augmente un peu plus tous les ans, les Français n’en sont pas réticents. Pour cette année, d’après le Cifog, l’augmentation est de 2 %. Si on estime les prix des matières premières agricoles, la hausse n’est néanmoins considérable.

Les retombées économiques pour les producteurs sont considérables. Ce produit connaît un vrai succès étant donné que la production en France constitue 10 % de celle mondiale avec 5 millions de canards par an.

Les entreprises françaises se classent au premier rang mondial avec une moyenne de 300 salariés. Durant Noël, les chiffres atteignent 75 % de la production mondiale et 50 % des ventes se réalisent durant cette période de l’année.

Des produits de prestige pour Noël

Foie gras du Périgord

Celui du Périgord ressort de la production locale du comté français. L’élevage des canards s’y fait au conditionnement du foie gras. Il s’agit d’une marque de bonne qualité qui protège sa notoriété. Il est possible de trouver des contrefaçons sur le marché, mais l’usurpation du nom est reconnaissable.

L’authentique Périgord est de haute qualité et respecte les normes et réglementations sanitaires ainsi que les cahiers de charge pour les membres de l’association le produisant. Il est tout à fait indiqué de le choisir pour les fêtes de Noël, et ce, avec des recettes différentes.

Godard constitue également un bon produit. Il s’agit d’un coffret spécial pour le prestige à table durant les fêtes. Il répond à la fois au besoin de délice de la résistance, une boisson de prestige et une douceur de dessert. Ce coffret renferme la valeur du foie gras Périgrod de canard entier. Accompagnées d’un champagne et d’une pyramide d’Arlequine de Carlux, des confiseries fines, les fêtes seront luxueuses.

Foie gras Comtesse de Barry

Un producteur de la gastronomie fine depuis 100 ans, la Comtesse de Barry est aussi une marque à choisir pour les fêtes du mois de décembre. Ces produits se sont développés dans le pays au fil du temps et des améliorations ont été apportées pour avoir encore plus de qualité et donner satisfaction à la clientèle.

Depuis ces années d’existence, il est devenu synonyme de finesse et de délicatesse. De ce fait, la saveur est au rendez-vous pour les fins gourmets. La production se fait selon les règles d’art et de perfectionnement auxquels le producteur se veut de répondre.

Différentes variétés sont sélectionnées par Comtesse de Barry pour les festivités. Ainsi, chacun peut retrouver ses goûts et concocter des plats gastronomiques irréprochables. Les deux variétés proposées pour noël sont celui mi-cuit traditionnel entier ou en bloc. Il s’agit notamment du foie gras de canard à la saveur corsée ainsi que celui d’oie au goût suave.

Ne fait pas l’unanimité des défenseurs des causes animales

Avis contre la production

De plus en plus de défenseurs des causes animales invitent les consommateurs à méditer sur le sujet. La méthode de gavage des canards et des oies est, pour eux, tout simplement intolérable. Mais leurs actions ne concordent pas à leur dire que le phénomène devrait s’arrêter.

En effet, il y a d’une part, le désir d’en consommer durant les fêtes et d’autre part le sentiment de culpabilité vis-à-vis de ces bêtes. Des centaines de canards vivent l’enfer entassés dans des cages sombres. Des machines leur distribuent une ration maximale de nourriture trop grasse avec un tuyau qui brûle le système digestif en entier.

Méthode d’élevage d’oies

Dès leurs naissances, les oisillons mâles sont parqués dans des armoires pour incubation. Durant 80 jours, ils sont pré-gavés pour que leurs estomacs puissent recevoir les quantités suffisantes de maïs. Cette courte existence est moins dure que l’étape suivante.

En effet, ils rejoignent ensuite des cages pour être gavés deux fois par jour jusqu’au développement de la stéatose hépatique. Il s’agit d’une maladie qui leur empêche de respirer normalement et de se mouvoir. Tué par l’épuisement ou les nourritures en excès, leur foie se développe en 12 jours pour arriver à garnir les assiettes à Noël.

Partager :  Facebook Twitter Linkedin Envoyer par mail

Centre de préférences de confidentialité

Google Analytics

google

0